Des jardins pédagogiques pour les enfants
09140_004.jpg
©Pascal Xicluna/Min.Agri.Fr
Dans le nord de la France, deux jardins pédagogiques ont été réalisés par les enfants, au sein même de leur école et avec l’aide de leurs enseignants.

Deux communes du Nord-Pas-de-Calais ont créé des jardins pédagogiques pour les enfants. Au sein même de leur école primaire, les élèves cultivent des fruits et légumes tout au long de l’année. De quoi les sensibiliser dès le plus jeune âge au respect de l’environnement.

 

 

Grâce à l’initiative de l’équipe enseignante, le jardin pédagogique d’Allouagne est sorti de terre en 2012, remplaçant un terrain à l’abandon non loin de l’école primaire. En plus du potager, un bassin pour la faune, deux récupérateurs d’eau de pluie et un composteur ont été installés. Dès le printemps, les élèves de CM1 et CM2 ont planté une dizaine de variétés différentes de fruits et de légumes. Outre le semis, ils apprennent à entretenir leur jardin jusqu’à la précieuse récolte des fruits de leur travail.

Pauline, 9 ans : « On a appris à planter des graines à l’école, maintenant je le fais aussi à la maison avec mes parents »

Pour valoriser cette initiative qui s’inscrit dans le projet communal d’Eco quartier, un site internet a été élaboré par l’équipe pédagogique pour que les parents d’élèves et l’ensemble des habitants soient informés de la vie du jardin.

« Gestion de la biodiversité et respect de l’écosystème ont réuni tout un village autour d’un même projet » (Daniel Rougé, Maire d’Allouagne)

Des projets plein la tête à l’école de Gonnehem

 

Le jardin pédagogique d’Allouagne a fait germer quelques idées dans une commune voisine. A l’occasion de la reconstruction du bâtiment scolaire, l’équipe enseignante de l’école primaire de Gonnehem a souhaité, elle aussi, avoir son propre potager. En lien étroit avec la municipalité, des élèves du collège Léo Lagrange ont été chargés de mettre en place la structure du jardin. Une fois la quinzaine de bacs installée, la plantation pourra commencer. Les enfants de l’école primaire ramèneront les graines de leur choix et pourront ensuite en observer les résultats. Chaque classe devra veiller sur deux bacs et entretenir les parties communes : des allées ornées de fleurs et d’arbres fruitiers. Un composteur et un récupérateur d’eau de pluie seront également mis en place.

 

« Au fil des années on va s’améliorer. Là, on expérimente » explique la directrice de l’école.

L’implantation de ce jardin pédagogique est particulièrement stratégique  : au centre du village, jouxtant la cour de récréation de l’école primaire, il reste accessible à la population. Géré de manière raisonnée afin d’en maîtriser les coûts d’entretien, il permettra également de préserver la biodiversité et de valoriser le cadre de vie puisque certaines plantes cultivées par les enfants seront replantées dans la commune pour l’embellir.


 

Ce projet, qui a pour but de sensibiliser les habitants au respect de l’environnement, a été financé en partie par l’Europe (programme "Leader").

Voir aussi