Dans l’Avesnois, le pré-verger n’a pas dit son dernier mot

Le verger haute-tige, aussi appelé pré-verger est couramment utilisé en agroforesterie. Il permet d’associer l’arbre et la prairie, donc de produire du bétail et des fruits. Gérard Delva, éleveur à Ors, dans le parc régional de l’Avesnois connu pour ses paysages de bocage, présente cette pratique traditionnelle pleine d’avantages.

Gérard Delva est éleveur à Ors, dans le parc régional de l’Avesnois connu pour ses paysages de bocage. Le pré-verger lui permet une double valorisation de ses prairies. Les animaux bénéficient de l’ombre et du microclimat plus doux entretenus par les arbres, lesquels constituent aussi une ressource complémentaire pour l’agriculteur.

Une filière de jus de pomme est créée utilisant des variétés locales. Cette diversification permet une performance économique et écologique, car l’agriculteur n’utilise aucun intrant sur les prairies naturelles.

C’est tout un territoire qui est impliqué dans cette démarche : une relation forte est entretenue avec les collectivités territoriales, avec le Parc régional de l’Avesnois qui valorise le patrimoine fruitier de la région tout en préservant le paysage et le Centre régional de ressources génétiques.

Voir aussi