Cultiver autrement


Gaec Ursule : reproduire la nature à l'échelle de l'exploitation

23/10/2014
En Vendée, dans une région où 5% des surfaces agricoles utiles sont certifiées bio*, le Gaec Ursule de Marie, Jacques, Sébastien et Sylvain demeure exemplaire. Il remporte le prix "exploitant" des trophées de l’agriculture durable 2014. Petit tour du propriétaire.


©Cheick.saidou/Min.Agri.Fr

Ensemble pour protéger les pollinisateurs

04/06/2014
Modifier les pratiques agricoles pour protéger les insectes pollinisateurs? C’est l’objectif que s’est fixé la coopérative vendéenne CAVAC à travers la création d’un groupement qui fait partie des 103 projets CASDAR préfigurateurs des GIEE, groupement d’intérêt économique et environnemental. Entretien des éléments paysagers, charte de bonnes pratiques... Le projet est ambitieux mais pour protéger les abeilles quelques pratiques simples suffisent.


Le drone, une technologie au service de l’agriculture et de l’environnement

20/05/2014
Dans l’Aube, au Plessis-Gatebled, le colza en fleurs s’étend sur les plaines vallonnées. Les blés sortent leurs dernières feuilles de printemps. Le temps est incertain mais il y a peu de vent ce matin, le drone pourra voler. Cette année Jean-Baptiste Bruggeman, agriculteur, a eu recours à la société Airinov (et son agridrone) pour définir son plan de fertilisation de colza et de blé. Un premier pas vers la modulation- c’est à dire l’adaptation de la dose d’azote apportée aux cultures- avec une technologie de précision. Reportage.


Goëmar, la mer au service de la nature

16/04/2014
En pariant sur l’apport bénéfique des algues en agriculture, Goëmar s’est positionné comme l’un des précurseurs du biocontrôle. Ses produits 100%naturels ont déjà séduit les agriculteurs soucieux d’écologie et de performance économique. Reportage.


Biodevas, une technologie au service de la double performance

04/04/2014
Samedi 5 avril 2014, Stéphane Le Foll a inauguré la 3ème extension de l’unité de production de Biodevas Laboratoires dans la Sarthe. Neuf ans après sa création, retour sur une entreprise française compétitive et innovante qui met sa technologie au service de la performance économique et environnementale.


Développer le bio et préserver l'eau : un collectif de viticulteurs du Gard se mobilise

31/03/2014
Dans le Gard autour de Vergèze, les vignes cultivées par la SCA de la voie d’Héraclès longent la voie antique « via Domitia ». Elles côtoient les forages de la société source Perrier, propriétaire de 980 hectares. Préserver l’eau des nitrates et herbicides, activer les plans d’actions de préservation des zones de captage d’eau potable, résister à la pression foncière et développer la viticulture biologique, les enjeux sont multiples sur ce territoire. Pourquoi créer un groupement d’intérêt économique et environnemental (GIEE)? Pour répondre à toutes ces problématiques et dégager des compromis.


Cuma44 - élevage de C Grandière ©Cheick Saidou - Agriculture.gouv

En Loire-Atlantique, l'union fait l'innovation

26/03/2014
En Loire-Atlantique, les quatre membres de la Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole (Cuma) de La Brutz ont compris depuis longtemps la force du collectif. En réfléchissant ensemble à leurs besoins économiques et écologiques, ils sont parvenus à des solutions innovantes en termes d’agro-écologie. Rencontre avec Christophe, Yves et Yannick, trois des protagonistes.


Water, Land en Dijken, une démarche collective environnementale

24/01/2014
La coopérative Water-Land-Dijken située près d’Amsterdam conduit depuis trois ans un programme mis en place par le gouvernement néerlandais afin de contractualiser la gestion de l’environnement entre les agriculteurs et le reste de la société. Une expérience inspirante pour les futurs groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE). Video


En Corse, des clémentines bio « zéro phyto »

22/01/2014
En haute Corse, à Linguizetta, Jean-André Cardosi produit des clémentines « fines de Corse » en agriculture biologique. Celles-ci sont reconnaissables à leurs feuilles vertes et leur peau fine, conformément au cahier des charges de l’Indication Géographiquement Protégée (IGP). Ici, les fruits mûrissent sur l’arbre sans aucun pesticide, y compris après la récolte. Jus de fruits ou confitures, cet agrumiculteur valoriseau maximum sa production. Une démarche vitaminée en lien avec la recherche locale !


CriTERRES : un référentiel de pratiques plus respectueuses de l'environnement

23/10/2013
En Haute-Lande, des agriculteurs ont souhaité mettre en place des actions concrètes pour restaurer l’image de l’agriculture de la région Aquitaine. Ils ont ainsi mené, collectivement, une réflexion sur la transparence et le raisonnement de leurs pratiques et créé leur propre référentiel environnemental : la qualification CRITERRES.


Au coeur de l'Ardèche verte, des agriculteurs ont choisi le collectif

23/08/2013
Au cœur de l’Ardèche verte, sur les flancs de la vallée du Rhône, un groupe d’agriculteurs travaillent en collectivité depuis quelques années. Pour répondre à un appel à projet lancé par l’Agence de l’Eau, sur le thème de la réduction des pesticides, 52 exploitants et un conseillé privé ont monté un GIE : Groupement d’Intérêt Économique.


Dans le Gard, Denis Florès fait le pari de l'agroforesterie

25/07/2013
Dans la commune de Vézénobres, dans le Gard, Denis Florès et sa femme cultivent des fruits et des légumes bio sous les arbres. C’est toute leur exploitation maraichère qui est pensée autour des peupliers et des noyers plantés par l’INRA à des fins experimentales. Ces agriculteurs ont choisi devaloriser au maximum le bois et aussi de ne pas traiter en recréeant un écosystème favorable aux insectes auxiliaires : découvrez, en images, un pari réussi sur l’agroforesterie.


L'agro-écologie, une approche systémique ancrée dans une dynamique de territoire

18/06/2013
L’agroécologie c’est repenser son système d’exploitation en utilisant au maximum les fonctionnalités offertes par les écosystèmes.L’objectif est d’amplifier tout en visant à diminuer les pressions sur l’environnement par exemple en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ou en limitant au maximum le recours aux produits phytosanitaires. Il s’agit aussi de préserver les ressources naturelles telles que l’ eau, l’énergie ou les éléments minéraux.La nature est utilisée comme facteur de production et ses capacités de renouvellement.


12098_1101.jpg

Comment produire autrement ? L'interview du chercheur Christian Huygue, directeur scientifique adjoint à l'INRA

12/06/2013
Christian Huyghe, directeur scientifique adjoint Agriculture à l’INRA est formel : il n’existe pas de substitut unique à l’utilisation des produits phytosanitaires et notamment aux trois néonicotinoides qui seront interdits par la Commission européenne en décembre prochain. Dans la dynamique du projet agro-écologique pour la France, ce chercheur nous explique comment les agriculteurs doivent s’y prendre pour produire autrement.


Dans le Finistère, Savéol nature mise sur les insectes auxiliaires

07/06/2013
Elever des insectes utiles pour limiter l’usage de produits phytosanitaires dans ses serres, c’est la stratégie adoptée par Savéol dans le Finistère. Chaque année, ce sont près de 100 millions d’insectes auxiliaires qui sont fournis aux maraichers de cette coopérative pour lutter contre les insectes nuisibles. Des tomates et des fraises plus saines pour le consommateur, une technique qui préserve la santé des salariés mais aussi davantage de temps gagné. Savéol detient une bonne recette !






Créer du lien entre agriculteurs, avec les fermes DEPHY

11/04/2013
Viticultrice dans le Var, Fanny Marchal est engagée dans le réseau des fermes DEPHY depuis deux ans. En partageant ses techniques de culture économes en produits phytopharmaceutiques, elle espère faire des vignerons de Côtes de Provence une communauté soudée.Voir la vidéo en ligne






Reconnaître et valoriser les pratiques : la certification environnementale

13/02/2013
La certification environnementale ? C’est être reconnu et valorisé dans sa démarche respectueuse de l’environnement. Une fois les exploitations identifiées, elles peuvent être accompagnées par leurs différents partenaires : pouvoirs publics, transformateurs, distributeurs et consommateurs. Vidéo.






Saumur-Champigny : la biodiversité fait son retour dans les vignes !

25/01/2013
Depuis 2004, l’appellation Saumur-Champigny a lancé une grande campagne de plantation de haies et de bosquets pour permettre le retour de la biodiversité au cœur des vignes. Les paysages changent, et avec eux la perception de la viticulture qui favorise désormais les interactions avec le milieu naturel pour lutter contre les insectes ravageurs.


















Eric Gobard, du conventionnel au bio

04/10/2012
Eric Gobard est agriculteur en Seine-et-Marne : 200 hectares en grandes cultures, essentiellement du blé, un peu de lin textile et des semences potagères (graines de carottes, chicorée et choux). En 2009, il reconvertit un tiers de son exploitation en agriculture biologique. Explications de l’intéressé.










La plateforme bois énergie de Saint-Thibault de Couz ©Cheick.Saidou/Min.Agri.Fr

Massif de la Chartreuse : se chauffer en circuit court !

14/09/2012
Utiliser le bois pour le chauffage collectif, c’est bien. Valoriser la ressource locale, c’est encore mieux. Exemple dans le massif de la Chartreuse, entre Savoie et Isère, où l’ONF gère une grande plateforme bois-énergie.




©Xavier.Remongin/Min.Agri.Fr

Domaine Léon Barral : l’équilibre dans le vin et l’harmonie à la vigne

12/09/2012
Sur le pourtour méditerranéen, l’eau fait souvent défaut. De cette contrainte, Didier Barral, vigneron à Lentheric (Hérault) dans l’appellation Faugères, a fait une force. Il a reconstitué autour de ses vignes un système de polyculture-élevage bio dans lequel tout est fait pour favoriser la vie et la perméabilité des sols. Les vins obtenus sont à la hauteur des efforts entrepris.



Voir aussi