Crémant d'Alsace : les petites bulles du Grand Est ont la cote
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Dans la famille des crémants français, qui compte pas moins de 7 Appellations d'origine contrôlée (AOC), impossible de passer à côté du crémant d’Alsace ! En 40 ans, il a su acquérir ses lettres de noblesse et figure aujourd'hui parmi les vins pétillants préférés des Français. Définie en 1976, l'AOC crémant d'Alsace représente un quart de la production de vins d'Alsace.

Adossé au versant est du Massif des Vosges, le vignoble d’Alsace est installé sur un piémont composé d’une succession de collines de faible altitude. Bien exposé au soleil, il confère à ses vins – blanc, rouge, rosé, moelleux, à bulles – toute la richesse d'un terroir qui s'étend sur les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.

L'Alsace se situe en tête des régions françaises productrices de crémant, ce vin pétillant à la personnalité bien affirmée. En 2017, plus de 24 millions de litres de crémant d'Alsace ont été élaborés, soit 26% de la production totale des vins alsaciens sous AOC.

Très apprécié des Français, mais aussi à l'international, le marché des crémants d'Alsace se porte plutôt bien. À l'export, 1 vin d'Alsace sur 5 est un crémant. On le retrouve d'ailleurs régulièrement dans les dix premières places du Concours des meilleurs vins effervescents du monde, au coude-à-coude avec le Champagne.

Une élaboration dans les règles de l'art

Encadrée par un cahier des charges strict, l'élaboration du crémant d'Alsace repose sur une méthode traditionnelle. Les vendanges, réalisées de façon précoce afin de conserver un certaine vivacité au raisin, sont faites exclusivement à la main. Au cours du processus, le crémant va subir une seconde fermentation : le vieillissement dit « sur lattes » (bouteilles fermées et couchées).

Les crémants d'Alsace peuvent être élaborés à partir d’un cépage unique ou bien d'un assemblage de différents cépages, en sachant que seuls cinq cépages peuvent entrer dans sa composition :

  • le pinot blanc (59% de la production) ;
  • le riesling ;
  • le pinot gris ;
  • le chardonnay ;
  • le pinot noir (crémants d’Alsace rosés).

Plus de 500 élaborateurs perpétuent aujourd'hui cette tradition, qui remonte à la fin du 19e siècle. C'est l'obtention de l'AOC, en 1976, qui a donné le cadre nécessaire à l'élaboration de vins de qualité et a, ainsi, marqué le début de la reconnaissance d'un vin à bulles délicat.

Un vin à marier avec toutes les saveurs

Subtil, fruité et rafraîchissant, le crémant d'Alsace est un vin léger qui conviendra à tous les moments du repas, de l'apéritif au dessert, avec tout de même quelques accords de prédilection : sa fine acidité s'accommode très bien avec la cuisine de la mer (chair de poissons, crus ou grillés) et les registres plus iodés (coquillages, crustacés, caviar…), mais aussi avec les viandes blanches et les volailles. Côté fromages, il sera le compagnon idéal de dégustation d'un chèvre, d'un brebis ou d'un fromage à croûtes fleuries (Brie, Camembert). Et pour la petite note sucrée, les crémants d’Alsace demi-secs accompagnent parfaitement les desserts à base de fruits, les cakes ou encore les gâteaux secs.

Plus d'informations sur le site des Vins d'Alsace

Le crémant d'Alsace en chiffres

  • 240 935 hectolitres de produits
  • 500 élaborateurs
  • 3 639 hectares de vignes
  • 242 682 hectolitres commercialisés, dont 20% à l'export

Sources : Conseil interprofessionnel des vins d'Alsace, 2017


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Voir aussi