Concours général agricole : 85 étudiants et lycéens formés à la dégustation participeront aux jurys
Crédit ci-après
© Xavier Remongin / Min.Agri.Fr

Du 25 février au 5 mars, comme lors de chaque Salon international de l'agriculture, plus de 6 000 jurés participeront à Paris aux finales du Concours général agricole qui récompense les meilleurs produits et vins français. Cette année, pour la première fois, une centaine de jeunes et d'enseignants issus de l'enseignement agricole, tous formés à la dégustation, feront partie des jurys.

Vous connaissez sans doute le Concours général agricole (CGA), qui décerne chaque année au moment du Salon international de l'agriculture ses médailles d'or, d'argent et de bronze aux fleurons de la gastronomie française… Ce que l'on sait moins, c'est qu'il est possible d'y participer en tant que juré. Les produits sont en effet soumis à l'appréciation de jurys constitués à la fois de professionnels de la filière concernée et de consommateurs avertis. « Cela fait partie des spécificités du CGA de mêler l’approche technique des professionnels du produit au ressenti des consommateurs », précise Benoît Tarche, commissaire général du concours. Pour être certain d’en être, il est néanmoins recommandé de suivre en amont une formation (gratuite) afin de devenir « consommateur averti ».

Des formations gratuites in situ

Et c'est justement ce que le CGA a proposé à plusieurs établissements de l'enseignement agricole, dans le cadre d'une opération-pilote conjointe avec la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l'Agriculture. Ainsi, 85 étudiants et lycéens issus de cinq établissements agricoles ont été formés à l'analyse sensorielle en situation de concours :

Dispensée sur une journée au sein de chaque établissement (sauf pour les étudiants de Laval qui ont suivi leurs formations à Paris) par un formateur du CGA ou de l'un de ses partenaires (INAO, IFIP…), la formation permet d'affiner ses perceptions sensorielles, d’acquérir un vocabulaire commun et de se familiariser avec la grille d'évaluation. L'objectif, pour Benoît Tarche, est de « donner une application très concrète à de jeunes étudiants qui, pour la plupart, ont déjà été initiés à l'analyse sensorielle dans le cadre de leurs études ».

Vivre l'expérience du salon

Les 85 jeunes, devenus « consommateurs avertis », se rendront au prochain Salon international de l'agriculture pour participer aux finales du CGA. Répartis aux différentes tables en fonction des catégories, ils devront échanger avec des professionnels et/ou d'autres consommateurs sur l'appréciation d'un produit afin de le distinguer (ou pas). L'occasion, pour eux, de découvrir cette ambiance si particulière du Concours Général Agricole… et pour l'institution, qui fêtera bientôt ses 150 ans, de rajeunir ses jurys !

En fonction de son succès, l’opération pourrait être reconduite en 2018.

Voir aussi