Climat : la forêt a son mot à dire !
Crédit de l'image ci-après
© Alban de La Selle/Com’Publics
Le 17 novembre 2016, la forêt a rassemblé plus de 70 personnes sur le pavillon France de la COP22 à Marrakech. Le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt y organisait avec la Fédération Nationale des Communes Forestières et l'Office national des forêts un événement forestier d'ampleur : "Forêt, quelles solutions après l'Accord de Paris ?".

"Les forestiers savent depuis longtemps que le capital d’un moment est un investissement très ancien, a rappelé Stéphane Le Foll. C’est pourquoi il faut penser une politique publique avec beaucoup de précision et dans le long terme. Une forêt durable est une forêt exploitée."

Quatre projets menés dans différentes régions du monde ont été présentés, de la Colombie au Mozambique, en passant par le Maroc et le Cameroun, et plus largement par les États d'Afrique Centrale. Leur point commun ? Une expertise française forestière mise au service de la lutte contre les changements climatiques.

Point d'orgue de ce rendez-vous, la signature d'un partenariat de coopération entre l'ONF et le Haut Commissariat marocain aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification.

Voir aussi