Chalarose : l'ONF interdit l’accès à 5 forêts du Nord-Pas-de-Calais
©Xavier Remongin/Min.Agri.Fr.
La chalarose, maladie parasitaire, entraîne le dépérissement de nombreux frênes dans les forêts françaises. Face aux risques de chutes d'arbres ou de branches, l'ONF a décidé de fermer l'accès de 5 forêts domaniales du Nord de la France à compter du 15 septembre, le temps de sécuriser les itinéraires de randonnée.

Apparue dans les années 1990 en Europe orientale, la chalarose du frêne connaît un développement important dans les forêts du Nord de la France depuis l'apparition des premiers symptômes en Haute-Saône en 2008.

Un champignon qui s'attaque aux frênes

La chalarose se transmet par des spores de champignon qui germent dans les feuilles du frêne au cours de l'été. Une fois les feuilles infectées, le champignon se propage dans les tiges et provoque le flétrissement des feuilles et le dessèchement des rameaux.

Durant l'hiver, le champignon passe l'hiver au sol et prospère dans le lit de feuilles mortes infectées. Au printemps, le champignon gagne à nouveau le feuillage des arbres. Après plusieurs années d'infection, la litière produit une grande quantité de spores qui finissent par infecter le collet des arbres et créer des nécroses noirâtres au collet. Les symptômes qui s’expriment dans les rameaux sont déconnectés de ceux observables aux collets.

Sécurité du public dans les forêts domaniales

Sur les frênes adultes, l'infection du houppier n'engendre que rarement la mortalité de l'arbre. En revanche, l'infection du collet et l'apparition de nécrose peuvent entraîner la mort rapide du frêne.

La maladie accroît alors le risque de chutes de branches ou d'arbres ce qui pousse l'ONF, en tant que gestionnaire des forêts publiques, à prendre des mesures pour assurer la sécurité des promeneurs. Quatre forêts domaniales du Pas-de-Calais (Boulogne, Desvres, Hardelot et Vimy) et une forêt domaniale du Nord (Nieppe), où la densité de frênes est très importante, seront fermées quelques mois, le temps que les sentiers de randonnée soient sécurisées.

Suivi et contrôle de la maladie

A ce jour, il n'existe aucun remède efficace pour traiter la chalarose. Cependant, la maladie reste spécifique au frêne et n’est pas transmissible aux autres espèces vivantes.

La Direction Générale de l'Alimentation, au travers du Département de la Santé des Forêts, suit le front de progression de la maladie en France et dans la zone contaminée. Elle a mis en place un réseau de placettes pour suivre l'impact de la maladie sur les arbres touchés.

Chalfrax, un projet de recherche pour lutter contre la maladie

L'ensemble de la filière forêt-bois nationale (CNPF, ONF, UCFF, experts forestiers, FNB, INRA, DSF, …) s'est rassemblé pour conduire un projet de recherche et de développement nommé Chalfrax afin de relever le défi posé par cette maladie :

  • identifier les résistances génétiques à la maladie,
  • expérimenter des scenarii de gestion sylvicole pour contenir la maladie,
  • fournir des outils de diagnostic et d'aide à la décision pour les gestionnaires forestiers touchés,
  • élaborer des stratégies de valorisation du bois de frêne,
  • communiquer et vulgariser les connaissances ainsi acquises.

Glossaire

Houppier : la partie d'un arbre constituée de l'ensemble des branches situées au sommet du tronc.

Collet : zone circulaire inférieure de l'arbre faisant jonction avec les racines.

Placette : une surface délimitée et localisée avec précision de l'arbre, dans laquelle des inventaires de végétation (ici, les champignons) sont effectués plusieurs fois durant une période.

Voir aussi