C'est de saison : la pêche-nectarine
Crédits ci-après
Cheick Saidou/agriculture.gouv.fr
De juin à septembre, la pêche-nectarine fait son grand retour. Juteux et sucré, ce fruit estival se décline sous 300 variétés, des plus précoces aux plus tardives. Présentation de la cousine du brugnon.

Blanches, jaunes, sanguines... il existe plus de 300 variétés de pêches-nectarines en France. Symbole de fertilité et d’immortalité en Chine, pays dont il est originaire, ce fruit vitaminé se consomme idéalement entre juin et septembre. Il est arrivé en France entre le XVe et le XVIIe siècle. Louis XIV appréciait tellement ce fruit qu’il demanda à ses jardiniers de créer une cinquantaine de variétés au nom évocateur dans ses jardins, comme la belle de Vitry.

La nectarine est une variété de pêche. À la différence de la pêche, la nectarine possède une peau lisse. Mieux vaut éviter de conserver ce fruit délicat au frais : il perdrait ses qualités gustatives.

La qualité « Pêche d’ici »

L’étiquette « Pêche d’ici » est un label qui concerne aussi bien les pêches que les nectarines ou les brugnons. Elle garantit la qualité du fruits produits dans le Sud-Est de la France. On trouve aussi des pêches Label rouge. Depuis 2011, les « pêches d’ici » sont associées aux « vergers écoresponsables », une appellation qui repose sur trois critères : environnement (bonnes pratiques respectueuses de l’environnement), social (respect des hommes et des femmes qui travaillent) et économique (assurer la pérennité des vergers français) Créée en 2009 par les entreprises françaises membres de l’association Ecopêche, l’Association d’Organisation de Producteurs (AOP) Pêches et Nectarines de France représente les intérêts économiques de la pêche française. 70 %de la production est organisée via l’AOP.

Voir aussi