Bleu-Blanc-Cœur : la fable du paysan, du médecin et de l'agronome

En devisant gaiement à travers la campagne, trois amis eurent un jour une idée un peu folle : écrire une fable réconciliant le sol, les animaux et les hommes. 12 ans plus tard, les trois compères publient cette fable devenue réalité : celle de Jean-Pierre, le paysan, de Bernard, le médecin et de Pierre, l’agronome. Cette fable, c’est aussi celle de Bleu-Blanc-Cœur, cette association qui fait le pari de nourrir le plus grand nombre, avec des produits sains, tout en protégeant la planète.

Stéphane Le Foll, Ministre de l'agriculture, avec Jean-Pierre Pasquet, Bernard Schmitt et Pierre Weill, les trois amis à l'origine de Bleu-Blanc-Coeur©Bleu-Blanc-Coeur
Bleu-Blanc-Coeur, l'agriculture à vocation santé qui protège la planète
Trois amis devisant parcourent la campagne Juste aux confins de Maine, Normandie et Bretagne Puisqu’ils sont paysan, médecin, agronome La chaîne alimentaire s’incarne en ces trois hommes.

Jean-Pierre le paysan montre tout le maïs et tous les champs de blé Les rangs sont droits et propres. Bien lourds sont les épis Il parle en soupirant de « biodiversité » Et aimerait y voir : des tâches de couleurs, quelques grains de folie

Bernard le médecin conseille à ses patients Des repas de plaisirs et de parfums changeants C’est ces monocultures dit-il d’un air contrit Qui provoquent peut-être nos grandes maladies

Et si on changeait ça, dit Pierre l’agronome Ce serait vraiment bien, une belle idée en somme Mettre plus de couleurs, de nos champs à nos têtes Des sols jusqu’aux auges, et des auges aux assiettes

Quelques phrases plus tard, et quelques pas plus loin Une idée était née, et faisait son chemin Pour la faire pousser, pour la faire grandir Il nous fallut bien sûr tout le temps la nourrir.

Nous lui avons donné de jolis champs tout bleus Des fleurs délicates, sous un soleil radieux Nous lui avons donné de l’herbe et du lupin Le pois et le colza, la luzerne et le lin.

Nous avons mesuré un truc acide et gras Doté d’un nom barbare, on dit « Omega 3 »  Nous l’avons vu dans l’herbe, le trèfle et dans des graines On l’a suivi dans l’œuf et jusque dans nos veines. De la terre à la table, de la table à la terre Nous on l’a appelé « la chaîne alimentaire » !

Et pour mieux la cerner Pour bien l’appréhender On a fait des études, et des publications Et des « bilans carbone », et des opérations On a fait des CA, des CS, des AG Et aussi des congrès et même des « ACV »

On a été adroits et souvent malhabiles Mais une chose est sûre, ce ne fut pas facileEnfin, partis à 3, et par un prompt renfort Nous nous voyons 500 en arrivant au port !

Nous avons mis du temps pour toutes ces connaissances Et puis voici le temps de la re-connaissance Hier(*) c’était un grand jour et un grand souvenir Nous garderons longtemps chacun de vos sourires

Alors pour toute fable, il faut une morale Et bien, en voici qui n’est pas si banale :

Paysans, agronomes, médecins, citoyens Nous sommes tous liés par intime lien. Nos racines de vie qui plongent dans la terreY trouvent le terreau des chaînes nourricières

La graine à ses semis il y a juste quelques printemps. Fait de belles moissons alors qu’elle a douze ans.

Et bien la voici donc notre phrase finale,Elle nous va à ravir et elle n’est pas si mal : Tout est possible à ceux… qui gardent le moral !

(*) 26 février 2013


En savoir plus sur les actus des produits Bleu-Blanc-Cœur sur le site de l'association


Pour aller plus loin :

PNA : Signature du premier accord collectif

26/02/2013
Stéphane Le Foll et Guillaume Garot ont signé avec l’association Bleu-Blanc-Coeur le premier accord collectif dans le cadre du Programme national pour l’alimentation.

Bleu-Blanc-Coeur, le retour aux sources

22/04/2013
En Bretagne et Normandie, près de 4 000 agriculteurs adhèrent à l'association Bleu-Blanc-Cœur qui préconise une alimentation animale basée sur l’herbe et les graines de lin oléagineux. L’objectif ? Produire du lait, des œufs et de la viande plus riches en oméga-3.

Voir aussi