Big data et agriculture : Visite de la Digiferme de Boigneville

légende et crédit ci-après
© Digiferme - Terre-ecos

Sollicité régulièrement sur les perspectives d'évolution de l'agriculture (par exemple, à travers la question des plateaux techniques pour l’agroéquipement), le CGAAER assure une veille permanente sur les évolutions technologiques proposées par les acteurs de recherche appliquée.

Big data et agriculture connectée étaient ainsi à l'ordre du jour du Conseil lors d’une visite organisée en mai dernier, avec le concours d’ARVALIS, sur un des sites de cet institut : la Digiferme de Boigneville (91).

Pour accompagner le développement des technologies du numérique, ARVALIS développe son expertise dans les domaines du traitement de données, de la modélisation des cycles biologiques, des capteurs, des outils d’aide à la décision et du guidage des engins.

Dans une logique de recherche collaborative ouverte à d’autres partenaires, ARVALIS s’appuie sur un dispositif d’expérimentation de plein champ baptisé DIGIFERMES®, qui met en œuvre les outils et services connectés en conditions réelles sur deux implantations géographiques dans l’Essonne (grandes cultures) et dans la Meuse (élevage).

S’agissant de thématiques au cœur des préoccupations du CGAAER, plusieurs axes ont retenu l’intérêt de ses membres lors de cette journée : les outils d’aide à la gestion de l’irrigation dans une vision individuelle et territoriale (projet SIMULTEAU), la robotique appliquée au désherbage, les stations météorologiques automatiques et leur diffusion auprès des utilisateurs agricoles, ainsi que les recherches conduites dans la qualité boulangère des céréales.