AgroParisTech : les "bleus" du salon
27/02/2016
Portrait de deux étudiants d'AgroParisTech sur leur stand.
©Xavier Remongin/Min.agri.fr
Reconnaissables à leur polo couleur turquoise, les étudiants d’AgroParistech (l’Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement) sont largement présents au salon. Cette année encore, plus de 400 étudiants dont 300 en 1ère année, travailleront sur différents stands. Rencontre avec deux de ces "bleus".

Vénice Graf est étudiante en 2ème année et  membre de  l’association étudiante AgroSIA (association loi 1901). La jeune femme de 21 ans, présente l’association : « Elle a une quinzaine d’année et n’est gérée que par des étudiants de 2ème année du cursus ingénieur. Son but est de mettre en relation des étudiants souhaitant travailler sur le Salon international de l'agriculture et des entreprises présentes sur ce salon, avec des contrats sous forme de conventions de stage ». Quatre de ses membres vont accueillir et accompagner les étudiants pendant toute la durée du Salon. Les visiteurs pourront croiser ces jeunes sur les différentes épreuves du Concours général agricole, par exemple, mais aussi sur le stand du ministère de l’agriculture ou sur le stand de la Commission européenne, « car souvent, ils parlent plusieurs langues », précise Vénice. Une réelle opportunité pour ces étudiants qui le plus souvent vivent ainsi leur première expérience professionnelle.

Ces étudiants ont bien sûr présents sur le stand d’AgroParistech. Ils répondent aux questions des visiteurs et animent des jeux. Clément Gautier, 20 ans, étudiant en 1ère année, raconte : « Pendant 10 jours,  je vais être sur le stand d’AgroParisTech. Ma mission principale est de faire remplir avec l’aide d’une tablette, le questionnaire « Pizza ». Ce questionnaire a été créé par l’Inra (Institut national de la recherche agronomique). L'objectif est d'étudier la notion « d’aliment naturel » selon le consommateur. « Après le Salon,  l'Inra  va analysé ces questionnaires pour en tirer des conclusions », explique Clément.

Plus d'information sur le site d'AgroParistech.