Abeilles et biodiversité
08/02/2013

L’abeille nous donne le miel et ses nombreuses vertus. Mais le plus grand service qu’elle nous rend est ailleurs : chef de file des insectes pollinisateurs, elle joue un rôle primordial dans l’agriculture et donc notre alimentation.

©Cheick.Saidou/Min.Agri.Fr


Abeilles et pollinisation


Les abeilles sont un maillon essentiel de la biodiversité : elle assurent la pollinisation – le transport de grains de pollen permettant de féconder les plantes - de très nombreuses cultures et arbres fruitiers. 80%des cultures (essentiellement fruitières, légumières, oléagineuses et protéagineuses) sont dépendantes des insectes pollinisateurs. Par leur puissance de travail exceptionnelle (une colonie d’abeilles peut visiter en une journée plusieurs millions de fleurs), par leur capacité à prospecter tous les nouveaux emplacements fleuris et par leur aptitude à tirer parti de toutes les fleurs, les abeilles sont, de loin, les pollinisateurs les plus actifs.

En 2005, l’apport des insectes pollinisateurs dont l’abeille aux principales cultures mondiales est évalué à 153 milliards d’euros, soit 9,5 %de la production alimentaire mondiale. Ce service de pollinisation assuré par les abeilles est un bien commun entre les apiculteurs, les agriculteurs et la société toute entière. Sans les abeilles, pas de fraises, d’aubergines, de poires ou d’amandes sur les étals des marchés…

Favoriser la présence des abeilles dans les champs


Le lien entre abeilles et biodiversité est étroit : les abeilles créent de la biodiversité et en ont besoin pour vivre. Dans les champs où la biodiversité florale est moindre (parce qu’il n’y a plus de lisières, d’arbres et de haies à proximité par exemple), il y a moins d’abeilles. Un cercle vicieux risque alors de s’installer : souffrant de carence alimentaire, les colonies s’affaiblissent, et ne peuvent plus polliniser autant, entraînant une réduction de la biodiversité florale et végétale…

Les services rendus par les abeilles sont reconnus par les cultivateurs qui cherchent à les faire venir, ou revenir, sur leurs terres.

Video : Un exemple d’action agricole au bénéfice des abeilles : les prairies fleuries.

L’abeille sentinelle


L’abeille intervient comme sentinelle et donne l’alerte pour les atteintes à l’environnement et la biodiversité. Elle est l’avant garde de l’humain. L’abeille est un bio-indicateur particulièrement performant, puisqu’elle est quotidiennement en contact de plusieurs éléments des écosystèmes tels que les végétaux, l’eau, le sol et l’air, dont elle conserve des traces sur son corps couverts de poils.
Observer les troubles et les mortalités des colonies d’abeilles, et surtout chercher à en comprendre les causes, c’est aussi protéger la santé publique.

En savoir plus : visiter le site de l’Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation

©2012 Studio100 Animation

Voir aussi