Accueil > Magazine > Info + > Stéphane le Foll remet les Trophées de l’Installation à cinq jeunes (...)

Info +

Stéphane le Foll remet les Trophées de l’Installation à cinq jeunes agriculteurs

17/09/2012

Stéphane le Foll a remis ce week-end, à l’occasion de la Finale des Labours à Lautrec dans le Tarn, les Trophées de l’installation à cinq jeunes agriculteurs, maraîchers et viticulteurs. Ces récompenses, initiées par les Jeunes Agriculteurs, cherchent à montrer les visages de l’agriculture de demain, à susciter des vocations et à redonner envie aux jeunes d’entreprendre dans le domaine agricole.
Ces jeunes exploitants allient réflexion et créativité, en gardant un haut niveau d’exigence quant à la qualité de leurs productions. Portraits
.


UNE INSTALLATION INNOVANTE ET PORTEUSE DE SENS
Vincent Audoy, ingénieur agronome, s’est installé depuis novembre 2009 en association avec trois autres producteurs à Parentis-en-Born dans les Landes. Son entreprise, la SARL Tom d’Aqui, est spécialisée dans la production de tomates hors sol sous serre.
Les 10 premiers hectares de serres verre sont déjà bâtis. On y produit 3 500 à 4 000 tonnes de tomates dont 80 % de tomates cerise et 20 % de tomates grappes. La production est vendue à 95 % par la coopérative Rougeline et à 5 % en vente directe. Le chiffre d’affaires réalisé en 2011 est de 7,5 millions d’euros.
Vincent a su capitaliser sur les ressources locales pour créer un projet industriel d’envergure, à très haute performance économique, environnementale et sociale. Un pari osé compte tenu des coûts de main d’oeuvre et des prix de l’énergie.
Associés à d’autres producteurs, ce projet a déjà permis la création de 150 emplois, et l’effectif devrait doubler d’ici deux ans.

PERFORMANCE TECHNIQUE ET INDÉPENDANCE
Wesley Van der Valk produit 1 500 tonnes de tomates hors-sol sur 3,6 hectares, des courges, de la salade, de la pomme de terre primeur, de l’ail, de la tomate en sol, de l’engrais vert, du blé (sur 4,3 ha sous tunnel et 14,4 ha de plein champ).
Il commercialise 100 % de sa production via des expéditeurs, des grossistes, des petits grossistes et des centrales locales.
Depuis trois générations, les Van der Valk se sont spécialisés dans la tomate hors-sol. C’est une véritable histoire de famille. Wesley a racheté une partie des parts de l’entreprise en 2008, grâce notamment aux aides à l’installation.
Il souhaite contribuer à moderniser toujours plus son outil de production pour produire des légumes de qualité, écoulés de manière indépendante et locale…
Wesley a fait le pari de la performance technique pour diminuer ses coûts de production. Il maîtrise ainsi la pression sanitaire, optimise les intrants et la distribution de chaleur. Son outil de production lui permet d’être indépendant en termes de commercialisation, pour mieux valoriser sa production et maîtriser la qualité de son produit vis-à-vis des consommateurs.

S’ADAPTER, COMMUNIQUER ET RAYONNER
Imelda Figureau est une jeune viticultrice dynamique. Malgré la crise qui sévit dans sa région, le Muscadet, elle garde espoir et se dépense tous azimuts pour booster ses ventes au domaine.
Installée à Pont-Saint-Martin (Loire Atlantique), Imelda Figureau a une stratégie de développement réfléchie : la proximité. « Quand un nouvel habitant arrive dans ma ville, la première exploitation viticole qu’il doit connaître est le domaine du Moulin  », précise la vigneronne. Pour la jeune femme de 30 ans, qui a repris l’exploitation de 22 hectares de ses parents en janvier 2007, la vente directe s’avère primordiale.
Imelda Figureau avance avec passion sur son domaine qu’elle a restructuré pour s’adapter au marché, avec la vente directe et la relation avec le client comme bases.
Elle s’est aussi dotée en énergie renouvelable : 93 m² de panneaux solaires capables de fournir 15 000 kwh/an ont été installés sur le toit de la cave. Elle valorise son métier par de nombreuses actions de communication.

DÉVELOPPER LA VENTE DIRECTE ET METTRE EN AVANT LES ATOUTS DU DOMAINE
Dès son plus jeune âge, Alice Rion a su qu’elle voulait être viticultrice comme ses parents. Quatre ans après son installation sur le domaine familial à leurs côtés, Alice a pris ses marques. Son arrivée a permis de développer l’accueil au caveau et la vente directe..
La gamme de vins aux appellations renommées (Nuits-Saint-Georges, Vosne-Romanée, Clos Vougeot grand cru, Meursault…) a été complétée par du jus de raisin aligoté à destination des enfants.
Une formule de visite de truffière couplée à la dégustation des vins a été mise en place, en attendant une future formule d’accords mets et vins – l’ancienne cuisine de vendanges est actuellement en rénovation.
Recevoir et cuisiner sont une vraie passion dans la famille Rion : Armelle, la mère d’Alice a participé à l’émission de télévision « Un dîner presque parfait ».

REPENSER L’ORGANISATION SOCIALE
Venu aider son père sur l’exploitation familiale de ses grands-parents à Bergerac en Dordogne après des études de commerce des vins et spiritueux, Fabien Castaing travaillera comme salarié durant huit ans, avant de s’installer à son nom.
Une expérience durant laquelle il mûrit son projet, aux antipodes de ce qu’il se faisait alors sur le domaine.
Son ambition est de s’orienter vers une agriculture raisonnée et durable, de faire des vins qualitatifs qui lui ressemblent et de développer la vente directe aux professionnels. En cinq ans, Fabien investit 500 000 euros pour mener à bien ce projet.
Protéger son terroir, partager sa passion et viser l’excellence : ce sont les engagements forts auxquels ce jeune vigneron indépendant a adhéré à travers la démarche qualité Qualenvi… Une aide précieuse pour l’organisation du travail, la gestion des hommes et la mise en place d’une démarche respectueuse de l’environnement. Fabien Castaing pense demain pousser un peu plus loin cette logique grâce à la certification Haute Valeur Environnementale.

Le site des Trophées de l’installation