Accueil > Magazine > Info + > Séminaire International d’information et de réflexion sur l’agriculture (...)

Info +

Séminaire International d’information et de réflexion sur l’agriculture biologique : le Bio en Europe et dans le Monde

27/02/2014

Dans un contexte marqué par le nouveau programme pour le développement de l’agriculture biologique en France : « Ambition 2017 », l’Agence BIO organisait ce jeudi 27 février le 9e séminaire international d’information et de réflexion sur l’agriculture biologique.

En une dizaine d’années, les surfaces mondiales dédiées à l’agriculture biologique ont été multipliées par 2,4 (37,2 millions d’hectares en 2011) et le marché alimentaire bio mondial a quant à lui été multiplié par 3,7 (50,5 milliards d’Euros).

Le séminaire organisé et animé par l’Agence BIO, s’est ouvert sur une intervention de Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Le ministre a rappelé qu’en France : « Nous inscrivons l’agriculture biologique dans le projet plus global de l’agroécologie ». Il a également souligné que si l’augmentation des surfaces agricoles bio était un objectif, il était important de structurer les filières. « Sinon, le risque est de multiplier les surfaces sans que les agriculteurs n’y trouvent finalement la rémunération nécessaire à la pérennisation de l’activité  », a-t-il précisé. Stéphane Le Foll a également signifié : « Nous avons doublé les aides à l’agriculture bio et le crédit d’impôts ouvert pour l’agriculture bio est maintenu.  »

Le ministre a ensuite laissé la parole aux différents intervenants. Le programme de la matinée était consacré à l’agriculture biologique en Europe, avec les exemples danois, espagnols, grecs et roumains. Des pays hautement représentatifs puisque le Danemark est aujourd’hui le pays de l’UE où la consommation de produits bio par habitant est la plus élevée, de même que l’Espagne est à la 1ère place de l’UE pour les surfaces cultivées en bio. La Roumanie et la Grèce ont quant à elles fortement augmenté leurs surfaces bio ces dernières années.

L’après-midi, le séminaire a étendu la réflexion au niveau mondial avec les interventions d’une productrice équatorienne de bananes bio et un producteur indien de soja, céréales, coton et légumes bio. L’Equateur est en effet le 4e producteur de bananes bio dans le monde, tandis que l’Inde est le pays qui compte le plus d’exploitations bio.

La journée s’est conclue par la remise des prix des Trophées de l’Excellence Bio.