Accueil > Magazine > Questions - réponses > Quelle part du territoire métropolitain les sols artificialisés occupent-ils (...)

Questions - réponses

Quelle part du territoire métropolitain les sols artificialisés occupent-ils ?

16/05/2011

L’artificialisation du territoire atteint 9 % en 2010 !

Si les sols agricoles représentent toujours plus de la moitié du territoire, les espaces artificialisés progressent et atteignent 9 % du territoire métropolitain !

L’artificialisation entraîne, tous les 10 ans, la perte de l’équivalent d’un département français, soit 200 hectares par jour. Entre 2006 et 2010, les surfaces artificialisées ont gagné 339 000 hectares. (Agreste Primeur n°260)

L’artificialisation résulte de l’urbanisation et de l’expansion des infrastructures. Gagnées sur des espaces naturels ou cultivés, ces surfaces artificielles regroupent l’habitat et les espaces verts associés, les infrastructures, les équipements sportifs ou de loisirs, les bâtiments d’exploitation ou encore les routes et parkings.
Le processus d’artificialisation est le plus souvent irréversible, car ces espaces reviennent rarement à des usages plus naturels.

Néanmoins, s’il est important de freiner l’urbanisation pour préserver l’environnement, il ne faut pas oublier que l’agriculture s’étend sur 54% du territoire métropolitain, et que les forêts en occupent 24% en 2009. (Agreste Primeur n° 246)

Pour en savoir plus :
- Agreste Primeur n° 246
- Agreste Primeur n°260
- Lire aussi l’article L’agriculture façonne toujours les paysages de la France.