Accueil > Magazine > Info + > Energies renouvelables : mieux connaître les flux de biomasse (...)

Info +

Energies renouvelables : mieux connaître les flux de biomasse forestière

14/06/2012

La France a pris l’engagement d’utiliser à l’horizon 2020 des énergies renouvelables à hauteur de 23% de sa consommation énergétique finale. Mais comment piloter la politique énergétique sans disposer de chiffres suffisamment précis sur les flux de biomasse forestière, et notamment le bois énergie, qui devra largement contribuer à notre production d’énergies renouvelables ? Le ministère en charge de l’agriculture accueillait du 11 au 13 juin 2012, avec le soutien de la direction générale de l’énergie et du climat, un colloque international sous l’égide de l’ONU pour faire le point sur cette question. ©Min.Agri.Fr
Le bois est la principale source d’énergie verte en Europe : d’après les résultats de la dernière enquête énergie (JWEE) de la section de la forêt et du bois (structure commune à la Commission Economique pour l’Europe(CEE) de l’Onu et à la FAO), le bois représente 47 % de l’ensemble des énergies renouvelables des différents pays [1] de la CEE.

Les politiques énergétiques impliquant la biomasse issue du bois nécessitent , au-delà d’une connaissance fine des ressources et de leur mobilisation, un suivi des quantités récoltées et utilisées pour la production de chaleur et d’électricité. . Pourtant ces données de base sont peu précises, des difficultés réelles et spécifiques existent quant aux évaluations.

En 2010, le bois énergie représentait 45% de la récolte totale de bois en France, soit environ 28 millions de mètres cube sur les 62 millions de mètres cube récoltés (bois commercialisé et bois autoconsommé). Le bois énergie commercialisé (environ 5 millions de m3) provient de forêts gérées durablement. Une grande part du bois énergie provient de l’autoconsommation (bois utilisé directement par le propriétaire forestier) : on estime à partir de l’enquête logement des ménages réalisée par l’INSEE le volume correspondant à l’autoconsommation à environ 23 millions de mètres cube.

©Min.Agri.FrLa biomasse ligneuse utilisée pour l’énergie n’est pas uniquement du bois issu directement de forêt ou d’arbres hors forêt mais comprend également les coproduits du bois d’œuvre et du bois d’industrie que sont notamment les écorces, les chutes de sciage réduites en plaquettes et la sciure ainsi que le bois en fin de vie issu principalement de la construction. L’enquête JWEE permet ainsi de mieux connaître l’origine du bois utilisé pour l’énergie.

La France a pris l’engagement d’utiliser à l’horizon 2020 des énergies renouvelables à hauteur de 23% de sa consommation énergétique finale. En 2010, le bois représentait 45% des énergies renouvelables en France, qui elles mêmes représentent 13% de l’énergie consommée. L’objectif fixé est donc ambitieux et implique de mobiliser non seulement le bois récolté directement pour le bois énergie, mais aussi le bois d’œuvre dont les coproduits sont largement utilisés pour produire de l’énergie.

Afin d’éclairer les stratégies à mettre en oeuvre en matière de choix énergétiques, il est nécessaire de se baser sur des statistiques solidement étayées et précises. C’est dans cet objectif qu’un colloque "Améliorer les données sur le bois énergie pour l’aide à la décision" était organisé du 11 au 13 juin 2012 par la section de la forêt et du bois, avec le soutien du ministère en charge de l’agriculture et du ministère en charge de l’énergie. Plus de 60 participants de 23 pays et 8 organisations internationales se sont réunis pour mieux appréhender les outils statistiques à leur disposition. Les statisticiens ont ensuite partagé les expériences dans le but d’optimiser les méthodes des différents pays et améliorer la robustesse des réponses du prochain cycle de collecte de l’enquête JWEE. Lors de la dernière demi-journée du colloque les statisticiens ont visité la chaufferie biomasse de Saint-Denis gérée par Cofely (Groupe GDF-Suez).

Invitation presse au colloque : « Améliorer les données sur le bois énergie pour l’aide à la décision » Lundi 11 juin 2012 de 10 h à 18h au Ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

07/06/2012

Le colloque "Améliorer les données sur le bois énergie pour l’aide à la décision" est organisé par la section de la forêt et du bois (structure commune à la CEE-ONU et à la FAO), avec le soutien du ministère de l’agriculture et de l’agroalimentaire et du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (...)
 

Notes

[1] Cette enquête réalisée tous les deux ans est envoyée aux Etats membres de la CEE, ces Etats couvrent l’Amérique du Nord, la région pan-europénne (y compris la fédération de Russie) et l’Asie Centrale. En 2009, 27 pays avaient répondu, couvrant ainsi 75 % de la population de la CEE