1918-2018 : le lycée agricole de Cibeins fête ses 100 ans
Crédit ci-après
© Lycée agricole de Cibeins

On n'a pas tous les jours 100 ans... et c'est aussi vrai pour les établissements d'enseignement agricole ! Créé en 1918 à Misérieux (Ain), au nord de Lyon, le lycée agricole de Cibeins fête cette année le centenaire de sa création. Cent ans d'enseignements pratiques et innovants au service d'un territoire. Pour l'occasion, l'établissement organise 3 jours de festivités, les 8, 9 et 10 mai.

C'est à l'initiative de Édouard Herriot, alors maire de la ville de Lyon, que l'École d'agriculture municipale de Lyon voit le jour en 1918 sur le domaine de Cibeins, au cœur de la Dombes. Son ambition : en faire une école d’agriculture capable de redonner le goût de la terre aux jeunes citadins et une exploitation agricole modèle pour les paysans des environs. L'école délivrait alors le « diplôme de Cibeins », déjà réputé. Cent ans plus tard, l'établissement, devenu en 1968 lycée public agricole sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, n'a rien trahi de ses engagements d'origine...

Des enseignements pratiques et innovants

« Cibeins » propose à ses 500 apprenants des formations générales et technologiques allant de la 3e au BTSA, notamment dans les domaines de l'élevage canin et félin, de la production aquacole et des animaux d'élevage. Certaines de ses formations sont également disponibles par apprentissage.

L'exploitation agricole, véritable outil de démonstration, d’observation et d’expérimentation pour les jeunes apprenants, dispose :

  • d'un atelier bovin de 70 vaches laitières ;
  • d'une surface agricole de 140 hectares ;
  • d'un atelier ovin de 100 brebis ;
  • d'un chenil avec 5 races représentées ;
  • d'une animalerie ;
  • d'un poulailler.

Trois jours de festivités autour du centenaire

Pour fêter dignement son anniversaire, le lycée agricole de Cibeins organise 3 jours de festivités – les 8, 9 et 10 mai – avec, pour fils conducteurs, ce lien « ville-campagne » et cet ancrage territorial fort voulus par son fondateur. Au programme : des conférences, un salon de l'agriculture régionale, des animations pour tous, un marché de terroir… et la boutique souvenir avec le livre et les timbres du centenaire ainsi que la bande dessinée co-réalisée par des élèves et des auteurs de BD.

« Durant cette fête du centenaire, nous traiterons de l’avenir du monde agricole, des enjeux et des défis qui se présentent à lui : lien entre le rural et l’urbain, développement économique des entreprises du secteur agricole et agro-alimentaire, préservation de l’environnement, sécurité alimentaire, patrimoine gastronomique, révolution numérique… », explique Pascal Couvez, le directeur de l'établissement.

Consulter le programme complet des festivités

Voir aussi